Blog

  • La formation en VR face à la pénurie de compétences dans l’industrie

    La formation en VR face à la pénurie de compétences dans l’industrie

    05/11/2019
    Industrie 4.0

    L’emploi dans l’industrie française repart à la hausse. Ses effectifs ont augmenté de 12.000 en 2018 selon l’Insee, qui prévoit une année 2019 encore meilleure. Pourtant, un employeur sur deux anticipe des difficultés de recrutement. En cause, la trop grande rareté des candidats qualifiés et expérimentés opérationnels immédiatement. Et si la formation en interne des employés et notamment juste après leur recrutement était une solution à la pénurie de l’emploi à laquelle l’industrie française fait face ? Grâce à la formation professionnelle, l’employeur favorise le potentiel du candidat et lui permet d’acquérir rapidement les compétences nécessaires à l’exercice de son futur métier. Il peut ainsi étendre son recrutement à un nombre plus large de postulants éligibles. Face à ces problématiques, la formation en réalité virtuelle et les nombreux avantages qu’elle présente face à la formation traditionnelle est un outil particulièrement efficace.

    Renforcer l’employabilité des candidats

    Selon les estimations de Pôle Emploi, 9 recrutements non finalisés sur 10 se justifient par un manque de compétences.

    Face aux difficultés de recrutement, les entreprises peuvent privilégier l’anticipation et former des candidats motivés dont elles ont identifié le potentiel d’adaptation et d’acquisition rapide de compétences métier.

    En formant le collaborateur en amont de sa prise d’activité effective dans l’entreprise, l’employeur comble les manques et lacunes des candidats à l’emploi et élargit le nombre de postulants éligibles.

    Il s’agit de recentrer les conditions de recrutement sur de nouveaux profils, non plus sur la base de compétences déjà acquises mais en tenant compte des capacités du candidat à acquérir des aptitudes nouvelles grâce à la formation.

    En outre, grâce à la formation professionnelle, l’employeur peut également offrir aux collaborateurs la possibilité d’évoluer professionnellement au sein de l’entreprise par l’acquisition de compétences nouvelles.

    Avec des métiers en évolution constante, l’industrie a besoin d’adaptabilité et cela nécessite la mise en place fréquente de sessions de formation. La réalité virtuelle, qui facilite le déploiement de la formation professionnelle, est la solution qui répond au mieux à ces problématiques, notamment puisqu’elle contribue à rendre la formation plus efficace, plus accessible et moins coûteuse.

    Apprendre plus efficacement

    La réalité virtuelle favorise l’acquisition rapide de compétences en renforçant l’apprentissage, car elle permet notamment une meilleure rétention de l’information. Par exemple, selon une étude de l’université du Maryland réalisée pour le journal Virtual Reality sur l’impact de la réalité virtuelle sur l’apprentissage et la mémoire, les utilisateurs soumis à un exercice de mémorisation ont amélioré leurs résultats de 8,8 % lorsqu’ils l’ont pratiqué en VR.

    Prenons l’exemple de la formation des chirurgiens, dont les opérations, complexes, comportent des risques majeurs en cas d’erreur. Selon le Johnson & Johnson Institute et d’après une étude indépendante conduite par l’Imperial College London, 83% des chirurgiens formés avec la réalité virtuelle dans le cadre de l’expérience ont réussi à accomplir une intervention chirurgicale avec seulement quelques directives. Ce chiffre chute à 0% lorsque les chirurgiens ont été formés avec des méthodes traditionnelles. Une étude de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA) comparant l’efficacité de la formation des chirurgiens selon la méthode employée (réalité virtuelle et méthodes traditionnelles) abonde également dans ce sens. Selon cette étude, les chirurgiens formés en VR ont complété la procédure test en moyenne 20% plus rapidement que le groupe formé avec des méthodes traditionnelles. Les participants formés en réalité virtuelle ont également réussi 38% d’étapes en plus. La VR permet une meilleure mémorisation de l’information grâce à la pratique des gestes réels, mais aussi de se former plus régulièrement, notamment car la réalité virtuelle facilite grandement le déploiement de la formation en entreprise. La phase d’apprentissage est optimisée, plus efficace.

    Économie en coûts et formation à distance

    Dans l’application Gaz’éduc, le poste de gaz sur lequel s’entraînent les collaborateurs est fidèlement simulé.

    La réalité virtuelle permet la mise en place fréquente de sessions de formation puisqu’elle favorise fortement son déploiement.

    Parce que l’on simule le système utilisé pour la formation, l’employeur s’épargne sa construction ou son immobilisation qui génère des coûts élevés, permettant à l’employeur d’économiser en dépenses matérielles. Dans le cadre du développement de l’application Gaz’éduc réalisée par MiddleVR Studio pour GRT Gaz, nous avions par exemple reproduit fidèlement le poste de gaz sur lequel les collaborateurs devaient s’entraîner. Celui-ci est accessible, en VR, à tout moment, de tout endroit, par les employés, permettant à l’employeur de former les salariés à distance. Aussi les formateurs, eux-mêmes accessibles à distance, peuvent uniformiser la formation sur plusieurs sites.

    La réalité virtuelle offre une solution de formation mobile, à la demande, qui peut être utilisée n’importe quand, n’importe où, pour permettre aux apprenants d’accéder plus fréquemment et simplement à la formation. C’est en cela qu’elle permet la montée en compétences rapide et efficace des candidats à l’emploi et qu’elle renforce ainsi leur employabilité.

    Rendre l’industrie plus attractive

    Power To Gas

    L’application Power to Gas développée par MiddleVR Studio pour GRT Gaz.

    D’après une enquête Iffop de 2013, seuls 48% des jeunes âgés de 15 à 25 ans se déclarent intéressés pour exercer les métiers de l’industrie, contre 72% pour les services.

    Rendre plus attractif l’emploi dans l’industrie, notamment auprès des jeunes, est un enjeu majeur pour remédier aux difficultés de recrutement rencontrées par les entreprises.

    La réalité virtuelle permet au candidat, projeté dans son environnement de travail simulé, de devenir acteur de la formation pour gagner en efficacité, mais aussi en motivation.

    Avec les applications en VR, l’employeur favorise la découverte et la compréhension des métiers pour pallier la méconnaissance du grand public des emplois de l’industrie. Il s’agit de mieux communiquer sur les réalités professionnelles et de déconstruire les idées préconçues.

    Ainsi, en plus d’être un outil efficace pour l’information, la réalité virtuelle est attractive, notamment pour les jeunes. Les apprenants ne sont pas passifs face aux messages, mais peuvent au contraire interagir dans l’application et expérimenter leur future profession.

    L’industrie française se transforme, elle se modernise, et les professionnels peuvent parfois ressentir un décalage entre la réputation et l’image des métiers de l’industrie et leur réalité aujourd’hui. Au-delà de communiquer sur les réalités des professions de l’industrie, leur diversité et leurs perspectives d’évolution, il s’agit aussi d’actualiser la vision des candidats à l’emploi de l’industrie, aujourd’hui de l’industrie 4.0.

    C’est la stratégie adoptée par Safran Nacelles. En plus d’améliorer ses processus grâce à la réalité virtuelle pour réduire le temps de développement et de production de ses nacelles (réduction estimée à 18 mois sur le planning de développement standard), Safran Nacelles renforce son attractivité pour attirer des profils passionnés par l’innovation.

    Éviter les erreurs de recrutement

    Former en amont le candidat en situation réelle grâce à la simulation en VR, c’est également lui permettre de tester son futur – éventuel – métier.

    L’employeur peut ainsi éviter des erreurs de recrutement coûteuses. Le candidat, en expérimentant les missions attribuées au métier qu’il souhaite exercer, en conditions réelles grâce à la réalité virtuelle, saura rapidement s’il souhaite poursuivre ou non le recrutement ou la formation. Il s’agit de permettre aux candidats de comprendre, tôt dans le processus de recrutement, les réalités du métier, sans fantasmes, sans mythes.

    L’employeur peut ainsi envisager l’application en réalité virtuelle comme un outil d’aide au recrutement lui permettant de concilier ses attentes et celles des candidats à l’emploi.

    Les avantages de la formation en réalité virtuelle

    Dans notre application démo Engine Assembly, un panneau récapitulatif chronomètre les étapes accomplies.

    De par sa capacité à être déployée à volonté, sans limites géographiques, la formation en VR est plus efficace que la formation traditionnelle en salle de formation classique. Grâce à la VR, l’employeur peut individualiser la formation, augmenter sa fréquence et sa durée. En outre, l’apprentissage par la pratique des vrais gestes métiers dans l’environnement de travail fidèlement simulé favorise davantage la montée en compétences que la formation par PowerPoint, non interactive, plus passive.

    Aussi, en plus de présenter des avantages majeurs pour l’apprentissage, la réalité virtuelle permet également une meilleure évaluation de la formation professionnelle par l’employeur. Grâce à la réalité virtuelle, celui-ci peut obtenir des résultats mesurables, observer les réussites et détecter les points d’amélioration pour mieux corriger les erreurs. Les collaborateurs pourront progresser sur la base d’observations concrètes et mesurées et ainsi monter en compétences plus rapidement et efficacement qu’avec la formation traditionnelle.

    Nous avons par exemple incorporé à notre application démo de formation au montage d’un moteur d’avion, Engine Assembly, un panneau récapitulant les étapes complétées et un chronomètre. Il est également possible d’intégrer des analytics plus complexes dans les applications de formation.

    L’industrie française peine à recruter, notamment puisque les profils qualifiés et opérationnels immédiatement sont rares.

    Investir dans les nouveaux salariés sur la base de leur potentiel d’adaptation et d’acquisition rapide de compétences, en favorisant la formation à l’entrée dans l’entreprise, est une stratégie prometteuse pour remédier à la pénurie de l’emploi.

    Par sa capacité à être déployée rapidement, à long terme, sans limites géographiques, et parce qu’elle permet de renforcer l’apprentissage en favorisant notamment la rétention de l’information, la réalité virtuelle permet de dépasser les contraintes de la formation traditionnelle et de faire monter en compétence le nouveau collaborateur plus efficacement, plus rapidement.

    Testez notre application démo

    Découvrez par vous-même les bénéfices de la réalité virtuelle pour la formation professionnelle en testant gratuitement notre démo Engine Assembly disponible au téléchargement sur notre site internet.

    Contactez-nous

    Posez toutes vos questions à l’équipe MiddleVR Studio.

    Lire la suite
    0
  • Les bénéfices de la réalité virtuelle pour la formation : cas d’usage et applications

    Les bénéfices de la réalité virtuelle pour la formation : cas d’usage et applications

    16/09/2019
    Application Formation VR Gaz Éduc

    Former dans un lieu qui n’existe pas encore ou que l’on ne peut reproduire, qui comporte trop de risques pour l’apprenant, ou sur un système qui ne peut pas être mobilisé dans le cadre de la formation… La réalité virtuelle permet aux formateurs de repousser les limites du réel qui entravent et contraignent la formation traditionnelle. En permettant aux apprenants d’être acteurs de leur formation, à distance, dans leur environnement de travail simulé, la réalité virtuelle contribue à rendre la formation professionnelle plus efficace, plus accessible et moins coûteuse.

    Former à des situations rares et dangereuses

    Certains éléments des programmes de formation, qui peuvent être trop coûteux, dangereux ou impossibles à réaliser, ne sont pas appliqués alors qu’il est pourtant essentiel de former les employés à toute situation, notamment en circonstances d’urgence et dangereuses, pour en limiter les dégâts si elles se produisent réellement.

    La réalité virtuelle est alors une solution efficace puisqu’elle permet de reproduire fidèlement à échelle 1 tous types de situations, peu importe leur niveau de risque, pour plonger l’apprenant dans un environnement immersif où il pourra pratiquer gestes métiers et procédures de sécurité en conditions réelles.

    En 2001, la SNCF décide de former les conducteurs de ses trains aux interventions d’urgences sur les voies. Dans le cadre de cette formation, les conducteurs de trains sont amenés à circuler le long des rails pour réaliser diverses procédures.

    En conditions réelles, cette formation est contraignante : elle nécessite notamment la fermeture de l’accès aux voies pendant la durée de la formation, engendrant ainsi une interruption du trafic ferroviaire coûteuse.

    La formation traditionnelle nécessiterait par ailleurs la convocation de l’ensemble des conducteurs de train pour qu’ils puissent, chacun à leur tour, accomplir l’exercice demandé. Celle-ci ne pourrait être individualisée et son efficacité est alors contestable puisque les procédures de sécurité ne peuvent pas être répétées à volonté.

    Autre problème majeur : cette formation en conditions réelles présente un danger important pour les conducteurs puisque d’autres trains circulent au même moment sur les voies voisines.

    La réalité virtuelle permet de lever ces contraintes. L’apprenant peut s’entraîner en toute sécurité, la formation est individualisée et la VR offre aux apprenants la possibilité de répéter la procédure autant de fois que nécessaire. Aussi une expérience de formation simulée, pratiquée, permet une meilleure mémorisation des informations et des gestes par l’apprenant.

    Simuler des situations impossibles à reproduire en réel

    Certaines situations sont impossibles à reproduire en conditions réelles, et pourtant, elles sont indispensables à la formation des collaborateurs.

    En 2003, la SNCF développe un projet de formation de ses employés à la détection d’anomalies sur ses wagons.

    L’immobilisation de trains pour la formation est coûteuse et la reproduction d’anomalies sur les wagons périlleuse. Comment reproduire l’ensemble des défauts et anomalies qui pourraient être trouvés lors de l’inspection d’un wagon ? La reproduction de ces anomalies résulterait par ailleurs de la détérioration de wagons uniquement conçus pour la réalisation de la formation, débouchant sur des coûts matériels importants.

    Autant de contraintes et de problèmes qui ont pu être résolus efficacement grâce à la réalité virtuelle, les anomalies pouvant être reproduites de façon illimitées sur un même modèle 3D de wagon et, plus encore, générées aléatoirement pour créer autant d’exercices variés pour l’apprenant.

    Économiser les coûts matériels

    En 2012, Saint-Gobain et Clarte développent pour leurs collaborateurs une application de formation à la projection de crépis à la lance.

    Lors d’une formation traditionnelle, les employés de Saint-Gobain sont formés dans un hangar sur de vrais morceaux de murs, encadrés par un instructeur qui suit comme il le peut tous les élèves en formation. Dans ces conditions, l’entreprise produit une grande quantité de déchets, et les coûts matériels sont tout aussi importants.

    Grâce à la réalité virtuelle, les apprenants utilisent désormais une fausse lance leur permettant d’être au plus près des conditions réelles lors de la simulation de pose de crépis sur un mur virtuel, leurs gestes étant ainsi fidèlement reproduits.

    Une tablette positionnée à côté de l’apprenant lui permet de choisir le scénario de formation, mais aussi d’enregistrer ses performances et ses mouvements pour que celui-ci puisse revoir sa session de formation avec son instructeur et ainsi corriger ses gestes. L’évaluation de la formation professionnelle est une étape clé qui ne doit pas être négligée, et la réalité virtuelle est un outil de suivi de l’apprentissage efficace pour les formateurs.

    Former à distance

    Application Formation Gaz Éduc Vue VR

    Dans l’application Gaz’éduc développée par MiddleVR Studio pour GRTGaz, le poste de travail des apprenants est fidèlement reproduit.

    La réalité virtuelle permet de limiter les déplacements des collaborateurs mais aussi de rendre accessibles à distance les formateurs pour uniformiser la formation sur différents sites.

    Prenons l’exemple de GRTGaz, qui ne possède qu’un seul poste destiné à la formation en France qui génère par ailleurs un coût d’entretien à l’année élevé. Les apprenants répartis sur l’ensemble du territoire sont contraints de se rendre en train sur le lieu de formation, engendrant une lourde organisation logistique, des frais de déplacements élevés et un potentiel inconfort pour les employés.

    En 2016, MiddleVR Studio développe avec GRTGaz l’application « Gaz’éduc » pour permettre aux collaborateurs de s’entraîner, où qu’ils soient, sur un poste de gaz virtuel. Le poste est fidèlement reproduit et les flux de gaz (débit, pression, …) sont simulés avec réalisme pour que les différents organes se comportent comme dans la vie réelle.

    Grâce à la réalité virtuelle, les modules de formation peuvent ainsi être déployés à large échelle puisque les systèmes sont dématérialisés. Ôtant aux entreprises la nécessité contraignante de construire plusieurs salles de formation, il suffit aux formateurs de déployer l’application dans les centres de formation équipés d’un système de réalité virtuelle.

    Informer en temps réel sur les systèmes simulés

    Dans leur application de formation à la maintenance des réseaux électriques, RTE et MiddleVR Studio indiquent aux apprenants les zones à risque d’électrocution.

    Grâce à la réalité virtuelle, les formateurs peuvent ajouter à volonté des informations complémentaires sur les systèmes simulés pour mieux guider les apprenants dans leur formation.

    Dans son application de formation à la maintenance des réseaux électriques développée avec MiddleVR Studio, RTE affiche par exemple des zones colorées pour informer l’apprenant de la proximité de champs électriques et ainsi lui signaler les zones où il risque l’électrocution. Une fois sur le terrain, l’apprenant saura identifier les zones à risques. En réalité virtuelle, les collaborateurs ne sont soumis à aucun risque et ont le droit à l’erreur : dans la vie réelle, les risques encourus sont trop dangereux.

    Dans l’application « Gaz’Éduc » de GRTGaz, les formateurs ont la possibilité d’afficher les niveaux de pressions dans tous les tuyaux du système, pour que les apprenants puissent constater en temps réel l’influence de leurs manipulations sur les fluctuations de gaz à l’intérieur du système. Cela permet aux apprenants de mieux comprendre comment celui-ci se comporte, de façon bien plus claire qu’un schéma 2D ou tout autre support non immersif.

    Changer d’échelle et contrôler la vitesse d'écoulement du temps

    Application VR Colovisio

    Dans l’application Colovisio, le utilisateurs sont projetés à l’intérieur d’un colon virtuel pour mieux comprendre l’évolution du cancer colorectal.

    Avec la réalité virtuelle, les apprenants peuvent changer d’échelle, que ce soit pour devenir microscopique ou géant, et ainsi observer des phénomènes d’un autre point de vue pour mieux les comprendre.

    En 2019, MiddleVR Studio développe avec la Ligue Contre le Cancer l’application Colovisio, outil de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. L’application permet aux utilisateurs d’observer le développement d’une tumeur à l’intérieur d’un colon reproduit virtuellement. L’objectif de l’application est de favoriser la compréhension de l’évolution de la pathologie pour inviter les utilisateurs à la prévenir grâce au dépistage. Les utilisateurs pourront également modifier l’échelle du temps et voir la tumeur croître en accéléré pour mieux visualiser et ainsi comprendre son évolution.

    L’enjeu de l’application Colovisio est de dédramatiser le discours existant autour de la prévention du cancer colorectal, sujet à tabous. La réalité virtuelle, par son caractère immersif, rend le discours plus accessible car l’utilisateur est projeté au coeur de l’environnement matérialisé et devient acteur du discours.

    La réalité virtuelle est un outil efficace pour les formateurs. Elle favorise l’assimilation de savoir-faire en permettant aux apprenants de pratiquer les gestes réels dans leur environnement de travail fidèlement simulé et répond aux contraintes de la formation traditionnelle. Depuis 2012, nous accompagnons les formateurs dans le déploiement de l’immersive learning par le développement d’applcications sur-mesure. Contactez nos experts en réalité virtuelle via notre site internet et présentez-nous vos projets de formation en VR.

    Testez notre application démo

    Découvrez par vous-même les bénéfices de la réalité virtuelle pour la formation professionnelle en testant gratuitement notre démo Engine Assembly disponible au téléchargement sur notre site internet.

    Lire la suite
    0